Que signifie réussir ?

Cet article fait suite à mon carnaval d’articles sur le thème « Ecole et réussite ».  Il vous permettra de découvrir les témoignages de quatre blogueurs, aux parcours très différents, que je vais vous présenter de façon synthétique dans la suite de ce post. J’espère vous donner la curiosité d’aller lire leurs articles très enrichissants et de découvrir quatre expériences personnelles, très disparates et instructives.

Réussir ?

Que signifie réussir ?

A mon sens, la réussite est tout d’abord d’être épanoui et « bien dans ses baskets ». C’est ce que j’essaye d’inculquer à mes enfants. J’ai eu une éducation très différente et à des années-lumière de celle que je souhaite donner à mes enfants que ce soit à la maison ou à l’école.

Je souhaite qu’ils apprennent, aujourd’hui et dans le futur, parce qu’ils ont envie d’apprendre et non pas pour avoir les meilleures notes en étant persuadés que cela est la condition pour bien « gagner » sa vie. C’est ce qu’on me répétait en boucle. 😊 Je n’aime d’ailleurs pas ce terme « gagner » car il sous-entend qu’il faut à tout prix « gagner » pour vivre.  Cela rend la peur de l’échec omniprésente et souvent rédhibitoire.

Je souhaite qu’ils soient naturellement curieux pour qu’ils puissent aussi apprendre par eux-mêmes, avec les autres et pour les autres.

Je ne suis là que pour les aiguiller dans un environnement qu’ils ne connaissent pas ou encore très peu afin qu’ils puissent s’y adapter dans les « meilleures » conditions.

L’environnement est ce qu’il est, et est en constante mutation. Les écarts s’accélèrent entre deux générations. En effet, notre environnement évolue très rapidement sous l’impulsion, notamment, des nouvelles technologies et de l’explosion des moyens de communication. Selon un rapport de Dell et « L’Institut pour le Futur », think tank californien, « Plus de 85% des métiers qui existeront dans 20 ans sont encore à inventer ».

Réussir à l'école

Néanmoins, nous sommes en mesure d’agir sur notre environnement actuel, chacun à notre niveau, et cela n’est déjà pas mal. L’Ecole est ce qu’elle est aujourd’hui. Mais elle a le mérite d’exister et d’être accessible au plus grand nombre, au moins en France. Et bien que je pense que ce n’est pas encore « çà »,elle progresse…mais lentement.

Nos enfants sont uniques, et nous sommes, parents, les mieux placés pour les aider et leur montrer l’exemple même si cela peut parfois être difficile. Il peut être, parfois, utile de se remettre soi-même en question et d’avoir la volonté de progresser pour le bien-être de nos enfants.

Accompagnons-les avec nos outils, nos moyens et notre sensibilité dans leurs apprentissages.

Donnons-leur des choix et laissons-les, le plus possible, prendre des initiatives à leur niveau. Soyons nous-mêmes curieux et suscitons leur curiosité et leur créativité en faisant des liens entre les matières et les différentes disciplines, par exemple !

Certes, je me dis qu’à un moment donné ils devront eux aussi rentrer « dans le moule », un moule que je ne connais pas encore car le « moule » qui sera en vigueur dans 10 à 20 ans n’existe pas encore. Cependant, j’espère qu’ils y rentreront avec suffisamment de recul et d’esprit critique, pour ne pas simplement suivre le mouvement. Mais plutôt qu’ils réaliseront ce dont ils auront envie et feront ce qu’ils aimeront faire avec les outils nécessaires pour s’adapter et faire leurs propres choix.

Je n’ai pas aimé l’école comme l’indique le titre de mon blog ! J’y ai passé beaucoup – et sûrement trop – de temps dû à de multiples réorientations et à un certain mal-être…

Vous trouverez ensuite ci-dessous ma synthèse des témoignages recueillis lors de ce carnaval qui, j’espère, vous donnera l’envie de les découvrir dans leur intégralité en cliquant sur les liens indiqués à la fin de cet article.

Réussir et orientation (s)

S'orienter et réussir

L’école nous a orienté très tôt vers ce qui ne nous correspondait pas forcément.

Le seul critère était LA note. En fonction de celle-ci, nous étions dirigés vers des filières plus ou moins « prestigieuses » pour faire comme tout le monde, et cela, parfois, au détriment de nos passions ou de nos envies.Et si nous nous montrions passionnés, d’autres critères pouvaient, encore, nous mettre « des bâtons dans les roues », comme l’âge par exemple…Il était parfois nécessaire de faire des « détours », de ne pas écouter « son entourage “, et d’utiliser d’autres moyens, comme les cours par correspondance par exemple, pour finalement atteindre ses objectifs.

Et finalement, ce qui nous a le plus aidé pour devenir acteur de nos choix et se sentir plus libre, est tout simplement nos expériences quotidiennes.

Des alternatives pour réussir

Aujourd’hui, en Europe du nord, dans le milieu scolaire, les enfants sont traités en tant qu’individus avec la prise en compte de leur personnalité pour apprendre et s’épanouir.

Réussir avec les pédagogies alternatives

Lettres mobiles Montessori

En France, des alternatives peuvent nous aider à pallier les inconvénients de l’école, comme l’instruction à domicile et les pédagogies alternatives par exemple.

Plus tard, nous pouvons nous tourner vers la formation continue.  Elle peut être très utile lorsque nous nous rendons compte, une fois dans la vie active, que le travail que nous effectuons, ne nous convient pas ou plus. Il est possible aussi que les études que nous avons effectuées ne correspondent pas ou plus à la demande du marché…

Ainsi il est finalement possible de se former toute notre vie durant. Nous pouvons tous, avec du travail et la volonté nécessaire, accéder à la réussite, « notre » réussite. D’autant plus que, lorsque nous sommes en formation continue, nous apprenons ce que nous avons choisi, ce que nous aimons, et souvent lorsque nous le souhaitons.

Donner du sens et faire des liens

Lorsque nous apprenons, le cerveau réorganise sans cesse ses connexions neuronales et en crée de nouvelles (plasticité cérébrale). Nous apprenons en groupant les informations et en leur donnant du sens.

La France a-t-elle intégré cette donnée dans l’organisation de l’école et de l’université ? Pas vraiment, si l’on en croit les étudiants eux-mêmes.

Cela n’a pas changé. Des étudiants se demandent encore à quoi servent certaines matières qu’on leur demande d’apprendre par cœur sans en comprendre l’objectif. L’école est-elle adaptée pour des « individus en quête de sens » ?  Sans compter que les « connaissances » apprises par cœur partiront vite « aux oubliettes » juste après avoir décroché «LA » bonne note. De plus cette organisation subsiste dans un environnement où la compétition et le stress sont favorisés.

Réussir et collaborerNous parlons d’encourager la collaboration, alors qu’il ne s’agit, le plus souvent, que d’une répartition du travail entre différents élèves. Le réel travail d’équipe, ça s’apprend !

N’oublions pas que nous avons accès à pléthore d’informations grâce notamment à Internet. Aussi, il peut subsister un gouffre entre, par exemple, la puissance du matériel informatique proposé sur le marché, et le matériel de l’université pour travailler sur des sujets de pointe…

Enfin, nous sommes tous différents et l’école ne prend pas ou peu en compte chaque spécificité. Néanmoins l’école peut laisser (aussi) de bons souvenirs comme le goût d’apprendre certaines matières grâce à un professeur passionné par exemple. L’école est aussi l’endroit où l’on peut se faire des amis et de belles rencontres susceptibles d’influencer le reste de notre vie. 😊

Une école en transition…lente

Pour conclure, l’école est en transition. Des changements s’opèrent… mais ils sont lents. Il y a une volonté d’évolution, mais en raison notamment d’un manque de moyens, l’école telle que nous la connaissons aujourd’hui, reste en retard sur notre monde actuel. Et vu son rythme d’évolution, il est à craindre que cette inadéquation avec le monde extérieur tel que nous la connaissons, perdure. En cela, notre rôle de parents est crucial, car au-delà d’accompagner nos enfants dans les apprentissages en complément de l’école ou dans le cadre de l’instruction en famille, nous nous devons aussi de former nos enfants à évoluer au rythme de la société pour qu’ils s’y insèrent avec aisance et en adéquation avec leur goût et leurs centres d’intérêt personnel. Bref, non pas qu’ils réussissent mais qu’ils aient la capacité à trouver « leur réussite ».

Yucca AtelierYucca Yucca est créatrice, passionnée par la broderie et la couture.

Venez découvrir ses créations sur son blog !

https://yucca-atelier.com

« 4 cases pour être plus précise, littéraire, scientifique, économique et professionnelle, qui secrètement sont classées par ordre de moyenne générale. La scientifique pour les plus doués… »

 Vous pouvez lire l’article en cliquant ici

Je comprends l'anglaisNathalie Nathalie est passionnée de langues vivantes et enseigne l’anglais.

Allez voir son site pour apprendre ou vous perfectionner dans la langue de Shakespeare !

https://jecomprendslanglais.com

« J’adapte mes cours et mes formations à chaque élève. Oui, à chaque élève, mes cours étant principalement du one-to-one. Je fais du sur-mesure pour une progression maximale. »

Vous pouvez lire l’article en cliquant ici

Labo Sciences Co'NicolasSarah Sarah et Nicolas, étudiants en Master en Sciences Cognitives, ont un blog pour vous aider à comprendre le cerveau.

https://www.labo-sciences-co.com

« Lorsque nous expérimentons une nouveauté (de tout type), notre cerveau réorganise ses connexions neuronales et crée littéralement de nouveaux liens entre les neurones, c’est ce qu’on appelle la plasticité cérébrale ».

Vous pouvez lire l’article en cliquant ici

Elo'PreneurElodie Elodie qui a un blog pour se lancer dans l’entrepreneuriat.

https://elopreneur.com/

« Il y a une certaine dualité en moi qui n’ait pas fait de longues études et en même temps, cette fierté d’avoir tout appris sur le tas. »

Vous pouvez lire l’article en cliquant ici

J’espère que cet article vous a plu.

Bien évidemment, tous vos avis sont les bienvenus et donc n’hésitez pas à laisser un commentaire ou à me faire part de vos témoignages ! Vous pouvez aussi suivre l’actualité et les publications de jaimepaslecole.com en cliquant sur “j’aime” sur ma page Facebook.

En complément, vous trouverez ci-dessous une vidéo sur ce que signifie réussir pour Steve Jobs, fondateur de Apple et pour Philippe Merieu, chercheur et écrivain français, spécialiste des sciences de l’éducation et de la pédagogie. Deux personnalités bien différentes, dans un environnement différent et pourtant…

Vous pouvez, si vous le souhaitez, vous abonner à ma chaîne YouTube Jaimepaslecole.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.