Les meilleurs livres à lire absolument : la discipline positive de Jane Nelsen (deuxième partie)

Comme indiqué dans la première partie, la mise en place d’une relation parent-enfant épanouie et équilibrée est un pré-requis pour la réussite des apprentissages de votre enfant. « La discipline positive » de Jane Nelsen fait, selon moi, partie des meilleurs livres à lire absolument pour équilibrer la relation parent-enfant et donc créer un contexte propice à l’apprentissage.

Dans la première partie, nous avons évoqué les fondements de la discipline positive.

Cette deuxième partie est, elle, consacrée aux différents outils qui ont été développés par Jane Nelsen pour vous aider à gérer les différentes situations auxquelles vous pouvez être confronté.

Bien évidemment, cette partie, fait souvent référence à la première partie. Aussi, je vous invite à lire la première partie de l’article.

Meilleurs livres à lire absolument - La discipline positive

PARTIE 2 – Outils de la discipline positive

OUTIL DE DISCIPLINE POSITIVE N° 1 : Pour encourager votre enfant face à son objectif mirage

La première étape consiste à déterminer quel est l’objectif mirage de votre enfant.

L’une des façons les plus simples de déterminer la nature de l’objectif mirage que poursuit votre enfant est d’analyser votre propre ressenti par rapport à son comportement :

Si, face à son comportement,
vous ressentez…

L’objectif mirage probable de votre enfant est…
– De l’irritation, de l’inquiétude, de la culpabilité ou de l’agacement – Accaparer l’attention
– Une menace dans votre propre autorité – Prendre le pouvoir
– De la déception, de l’incrédulité, de l’écœurement ou vous vous sentez blessé – Prendre une revanche
– De l’impuissance, du désespoir, l’impression d’être désarmé ou démuni voire incapable ainsi que l’envie d’abandonner

– Conforter sa conviction qu’il est nul ou incapable

En fonction de l’objectif mirage déterminé, voici les façons d’agir conseillés :

« Je veux accaparer l’attention » :

– Faites participer votre enfant,

– Mettez en place un planning régulier afin de réserver un temps dédié uniquement à votre enfant,

– Surprenez-le,

– Créez de la complicité,

– Ignorez son comportement inapproprié (sans ignorer l’enfant),

– Exprimez votre amour envers votre enfant.

« Je veux prendre le pouvoir » :

Meilleur livre à lire absolument - La discipline positive

– Faites un retour au calme et reconnaissez que vous ne pouvez pas le forcer,

– Utilisez les 4 étapes pour Gagner la Coopération de vos Enfants (voir outil n°2),

– Recherchez une solution avec votre enfant et impliquez-le,

– Utilisez son besoin de prendre le pouvoir (leader) de façon constructive comme lui donner des responsabilités,

– Décidez ce que vous allez faire ensemble (et non pas faire faire à l’enfant),

– Mettez en place un planning régulier et laissez à votre enfant le choix d’une activité à faire à deux,

– Mettez en place des routines avec votre enfant,

– Offrez des choix fermés : « tu veux le bleu ou le rouge ? »,

– Proposez d’inscrire le sujet au prochain Temps d’Echange en Famille (voir outil n°9),

– Exprimez votre amour envers votre enfant.

« Je veux me venger » :

– Evitez de riposter,

– Attendez un retour au calme,

– Soyez empathique,

– Partagez et explicitez vos émotions : « Je me sens …parce que… et j’aimerais que… »,

– Pratiquez l’écoute active sans jugement en verbalisant ce que vous comprenez,

– Utilisez les 3 R de la réparation (si vous êtes impliqué) (voir outil n°3),

– Utilisez les 4 étapes pour Gagner la Coopération de vos Enfants (voir outil n°2),

– Recherchez des solutions avec votre enfant,

– Dédiez du temps exclusif avec votre enfant,

– Exprimez votre amour envers votre enfant.

« Je me sens incapable » :

– Rassurez votre enfant en lui montrant que vous le comprenez,

– Procédez étape par étape pour le mettre en situation de réussite. Fixez-vous des objectifs intermédiaires,

– Soyez le modèle d’une étape pour que votre enfant puisse le reproduire. Par exemple dessinez la moitié d’une maison et votre enfant l’autre moitié,

– Lui permettre de petites réussites. Identifiez ses compétences et ses points forts et proposez-lui de les partager,

– Célébrez toute tentative positive,

– Dédiez du temps exclusif avec votre enfant,

– Exprimez votre amour envers votre enfant.

La prise de conscience par votre enfant de son objectif-mirage peut être très efficace. « Lorsque l’enfant prend conscience de son objectif-mirage et des stratégies qui sont les siennes, le comportement inapproprié perd son intérêt ».

OUTIL DE DISCIPLINE POSITIVE N°2 : Pour gagner la coopération de vos enfants : 4 étapes

1- Posez des questions à votre enfant et reformulez ses émotions et ses ressentis,

2- Montrez que vous comprenez la perception de votre enfant sans forcément approuver ni excuser,

3- Partagez votre perception et votre ressenti avec votre enfant,

4- Demandez si votre enfant a des idées pour trouver une solution ou l’y aider.

OUTIL DE DISCIPLINE POSITIVE N°3 : Pour réparer une erreur : les 3 R de la réparation

L’erreur fait parti du processus d’apprentissage. Vous montrez le courage « d’être imparfait ».

1- Reconnaître sa part de responsabilité : « J’ai fait une erreur »,

2- Réconcilier : « Je suis désolé d’avoir … »,

3- Résoudre : « Trouvons une solution ensemble ».

OUTIL DE DISCIPLINE POSITIVE N° 4 : Pour faire prendre conscience à votre enfant des conséquences naturelles

Lorsque votre enfant tire seul les conséquences de ses actes. Par exemple, s’il pleut et qu’il ne prend pas son imperméable, il sera mouillé. Votre enfant se responsabilise.

Quelques conseils :

– Evitez de dire : « Je t’avais prévenu » qui est culpabilisant,

– Dites des phrases de soutien du type : dans le cas par exemple où votre enfant n’a pas mangé à midi « J’imagine que ça a dû être pénible d’avoir faim» ,

– Annoncez à l’avance ce que vous allez faire : « Je ne t’apporterai pas le goûter si tu l’oublies »,

– Dites ce que vous allez faire et non pas ce que vous souhaitez faire faire. « Je lave les vêtements qui sont dans le panier à linge sale ». Par conséquent si votre enfant n’a pas mis ses vêtements sales dans le panier, il ne pourra pas les porter.

3 cas dans lesquels les conséquences naturelles ne s’appliquent pas :

1- Votre enfant est en danger,

2- Les conséquences interfèrent avec le droit des autres. Par exemple votre enfant jette des cailloux sur son camarade,

3- Lorsque le résultat du comportement n’a pas d’implication immédiate pour l’enfant. Par exemple, ne pas se laver n’a pas de conséquence immédiate (elles viennent à plus longue échéance).

OUTIL DE DISCIPLINE POSITIVE N°5 : Pour faire prendre conscience à votre enfant des conséquences logiques

Les conséquences logiques impliquent l’intervention d’un tiers.

La discipline positive défini les 4 R des conséquences logiques

La conséquence logique doit être :

1- Reliée au comportement

2- Respectueuse

3- Raisonnable

4- Révélée à l’avance à votre enfant

La conséquence logique est efficace lorsque le comportement de votre enfant est modifié et devient utile. Par exemple, votre enfant ne veut pas ramasser les miettes tombées par terre. La conséquence logique est de les ramasser. Le principe est que les privilèges correspondent à une responsabilité. Par exemple, posséder des jouets est un privilège. La responsabilité est d’en prendre soin. La conséquence logique est donc la perte de ce privilège comme sa confiscation pour un temps donné, par exemple.

OUTIL DE DISCIPLINE POSITIVE N°6 : Pour rechercher des solutions

Votre enfant est acteur de son changement. La recherche de solutions favorise la coopération.

La qualité du processus d’apprentissage est plus importante que le résultat obtenu.

La solution est :

1- Reliée à la problématique,

2- Respectueuse,

3- Raisonnable,

4- Aidante (c’est-à-dire une solution qui est utile et qui enseigne à votre enfant).

Des conseils pour le temps de pause :

– Expliquez à votre enfant son utilité,

– Laissez votre enfant choisir et s’occuper de son propre espace,

– Etablissez à l’avance un plan : « Est-ce que cela t’aiderait d’aller dans ton espace à toi ? »,

– Enseignez que lorsque votre enfant sera calmé, il pourra chercher une solution ou utiliser les 3 R de la réparation.

Le temps de pause constitue une première étape et selon la situation, il sera complété avec d’autres outils ou par des questions de curiosité : « Qu’as-tu appris ? » ; « Qu’est-ce-qui a provoqué cette situation ? » ; « Quel objectif te fixes-tu ? » ; « Qu’est-ce que tu essayais de faire ? » ; « Comment vas-tu résoudre le problème ? ».

La roue des solutions : une activité ludique peut être la mise en place, avec votre enfant, d’une roue des solutions qui détaille à l’avance qu’elle est la solution qui sera retenue selon les situations. (Par exemple, l’enfant qui n’a pas rangé ses jouets, ne pourra plus les utiliser pendant 2 heures). Construisez la roue ensemble et définissez en commun les solutions.

OUTIL DE DISCIPLINE POSITIVE N°7 : Pour passer un temps dédié avec votre enfant : un temps de connexion

Meilleurs livres à lire absolument - La discipline positive

– Planifiez les temps dédiés avec votre enfant,

– Faites une liste de ce que vous souhaitez faire ensemble sans éliminer aucune proposition,

– Classez avec votre enfant les activités par catégorie,

– Eteignez votre portable,

– Evitez de parler des problèmes.

Un autre outil de connexion : le geste d’affection

La connexion est essentielle avant toute réparation.

OUTIL DE DISCIPLINE POSITIVE N°8 : pour développer son autonomie : les routines

– Etablissez avec votre enfant une liste de choses à faire avant de se coucher,

– Construisez un tableau ou une affiche avec votre enfant (avec ou sans images) pour lister les tâches à accomplir,

– Choisissez un endroit visible pour afficher votre affiche.

OUTIL DE DISCIPLINE POSITIVE N°9 : Le Temps d’Echange en Famille

Le temps d’échange en famille est une réunion familiale planifiée environ une fois par semaine et dure entre 15 et 30 minutes. Les sujets à aborder seront inscrits dans un cahier complété au fur et à mesure en dehors des réunions.

Le temps d’échange en famille a 4 objectifs :

1) Se remercier et exprimer sa gratitude,

2) S’aider les uns les autres,

3) Trouver des solutions,

4) Se faire plaisir ensemble en planifiant des activités en famille.

Comment ? :

– Fixez avec votre enfant la fréquence,

– Choisissez l’endroit,

– Définissez le processus de décision pour trouver un consensus,

– Accordez vos agendas.

Le rôle de chacun :

Un système de roulement sera mis en place afin de désigner le président et le secrétaire.

Le rôle du président :

– Appelle les participants pour démarrer la réunion,

– Commence les remerciements puis les autres membres continuent à tour de rôle,

– Présente l’ordre du jour dans un ordre chronologique et les problèmes à résoudre,

– Passe le bâton de parole, si la famille l’utilise pour faciliter la prise de parole.

Le rôle du secrétaire :

– Note les problèmes et les décisions prises.

En groupe :

– Appliquez l’outil de la recherche des solutions,

– Planifiez du temps ensemble pour la semaine à venir,

– Anticipez les difficultés possibles. Par exemple vous partez prochainement en vacances avec vos enfants et faites une liste de tout ce qui pourrait vous gâcher la vie (et aussi de votre enfant),

– Construisez une liste de solution inhérente à cette liste.

Certains outils peuvent fonctionner pour certains et pas pour d’autres. Ils sont appliqués en fonction de la situation et de vos ressentis. Apprendre est un processus qui demande de l’entraînement et du temps.

Voilà résumés, de façon succincte, les principaux outils de discipline positive édictés par Jane Nelsen dans son livre « La Discipline Positive » qui fait partie des meilleurs livres à lire absolument pour instaurer une relation équilibrée parent-enfant.

Néanmoins, ce tour d’horizon ne serait pas complet si je ne vous livrais pas quelques remarques et conseils supplémentaires.

La démarche de discipline positive est basée sur la prise de conscience par l’enfant de son comportement et sur la recherche de solutions consensuelles pour remédier à des comportements inadéquats. Elle nécessite donc une certaine « maturité » de l’enfant et est donc difficile à mettre en œuvre chez les plus jeunes (au-dessous de 4/5 ans). En revanche, elle est applicable aux adolescents voire aux adultes.

Derniers petits conseils :

· Ne jamais s’impliquer dans les disputes entre enfants sauf en cas de danger immédiat,

· Traitez tous vos enfants de la même manière,

· Evitez le « si » : Dire « Dès que tu auras rangé tes jouets, nous irons au parc » au lieu de « Si tu ranges tes jouets, nous irons au parc ».

J’espère que cet article vous aura éclairé et, pourquoi pas, donné l’envie d’essayer la discipline positive à la maison ainsi que de lire le livre « La Discipline Positive » de Jane Nelsen.

Si vous avez ou souhaitez mettre en œuvre une démarche de discipline positive à la maison, faites-nous en part en commentaire. Et n’hésitez pas à partager avec nous vos réussites mais aussi de vos échecs (qui ne sont que des réussites en devenir), vos craintes et vos questions. Et si vous souhaitez que j’aborde certains ouvrages dans la série « les meilleurs livres d’éducation et d’apprentissage à lire absolument », n’hésitez pas à m’en faire part également.

Si vous souhaitez aller plus loin dans la découverte du livre de Jane Nelsen “La Discipline Positive”, vous pouvez l’acquérir au prix habituel via le lien de notre partenaire ci-dessous. Si vous passez par ce lien, jaimepaslecole.com touchera une petite commission qui m’aide à poursuivre le développement de ce blog. Merci si vous le faites !

Cliquez ici pour voir les commentaires !

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.