Intégration Motrice Primordiale : qu’est-ce que c’est ?

intégration-motrice-primordiale - IMP

IMP signifie Intégration Motrice Primordiale. L’IMP est un système qui synthétise différentes approches sur les réflexes archaïques et d’autres types de mouvements appelés primordiaux.

Réflexes archaïques et mouvements primordiaux

Ce qu’on appelle « réflexes et mouvements primordiaux » correspond à des réactions involontaires principalement présentes chez le nouveau-né et développées dès le contexte utérin. Il s’agit de mouvements de base qu’un individu effectue à une forte fréquence quotidienne sans qu’il ait, normalement, besoin d’y réfléchir (mouvements de redressement, réponses d’équilibration, …). Ces mouvements seraient idéalement intégrés par le corps de l’individu lors de sa première année pour former la base des réflexes posturaux de l’individu.

Ces réflexes et mouvements primordiaux sont considérés comme des facteurs clés pour le bien-être au quotidien de l’individu car, s’ils sont correctement « intégrés », ils sont réalisés de façon innée et automatique. Ainsi il soulage le cerveau de l’individu, libérant ses capacités cognitives et émotionnelles. Cela permettrait notamment de diminuer le stress et d’améliorer la concentration, la mémorisation et l’apprentissage. Au contraire, un réflexe ou mouvement primordial non correctement intégré, va nécessiter un travail de la part du cerveau de l’individu pour être réalisé et ce qui « empiètera » sur ses autres tâches.

Paul Landon et la naissance de l’IMP

intégration-motrice-primordiale - Paul Landon
Paul Landon

Initialement animateur pour enfants, Paul Landon découvre en 1989 la kinésiologie éducative ou Brain Gym développée par Paul et Gail Dennisson et fonde en 1996 le CFPA (Centre de Formation pour le Plaisir d’Apprendre). Il continuera cependant d’enseigner le Brain Gym jusqu’en 2013.

En 2011, Paul Landon développe L’IMP qui regroupe différentes approches dans une démarche sensori-motrice complète. L’IMP n’est donc pas une création ex nihilo mais la synthèse de diverses techniques d’intégration des mouvements que Paul Landon a observé lors de ses différents voyages dans le monde entier. Ainsi, il s’est, par exemple, inspiré de la méthode d’intégration des réflexes de Peter Blythe et Goddard-Blythe (Angleterre), des exercices isométriques développés par Svetlana Masgutova (Russie), des jeux et des exercices préventifs d’intégration des réflexes de Brendan O’Hara et Claire Hopkins (Australie) ou encore de la technique des mouvements rythmés développée par Harald Blomberg (Suède). Il construit au travers de ce regroupement un système logique permettant d’améliorer l’intégration des réflexes archaïques.

L’Intégration Motrice Primordiale a donc pour objectif d’intervenir quand l’intégration de certains mouvements ou réflexes primordiaux n’ont pas été correctement intégrés par le nouveau-né à l’issue de sa première année. Cette intervention peut se faire chez l’enfant en bas âge tout comme chez l’adulte.

IMP : science ou pas science ?

Tout comme l’éducation kinésiologique, l’IMP n’est pas issue de la science. Il s’agit d’une méthode basée sur une approche empirique par observation de diverses techniques et des résultats issus de leur application.

L’Intégration Motrice Primordiale n’est pas une thérapie (c’est une approche éducative d’accompagnement). Elle n’est pas destinée à soigner des personnes ayant des troubles physiques ou psychologiques. Les professionnels formés en IMP ne sont pas habilités à diagnostiquer ou traiter des problèmes médicaux.

L’IMP, comment ça se passe et c’est fait pour qui alors ?

L’Intégration Motrice Primordiale s’adresse aux nourrissons, aux enfants mais aussi aux adultes et séniors. L’IMP et les techniques déployées agiraient sur la posture, la cognition, l’équilibre émotionnel et le développement. L’IMP pourrait donc être envisagé dans la gestion du stress, la difficulté de concentration, la mémorisation et l’amélioration du bien-être en général.

IMP-mouvement 1

Une séance d’IMP dure à peu près 1h et comprend en premier lieu un bilan complet des réflexes et mouvements primordiaux basé sur un ensemble de 20 à 30 tests. Le professionnel IMP explique ensuite l’impact que peut avoir la non-intégration des réflexes mise en lumière par le bilan.

IMP-mouvement 2

Des stimulations douces et des mouvements simples à exécuter sont réalisés pour aider à l’intégration de ces réflexes. Le professionnel montre enfin des exercices à pratiquer à la maison pendant 6 semaines environ (jamais plus de 5 à 10 mn par jour).

Si vous souhaitez en savoir plus sur les réflexes archaïques et l’IMP en général, je vous conseille la lecture de mon article Pourquoi s’intéresser aux réflexes archaïques pour apprendre qui contient une interview exclusive d’Emmanuelle Sutherland, autrice de « Le pouvoir des réflexes à l’école ».

Vous pouvez également consulter les sites officiels de l’IMP et du CFPA .

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.